Accéder au contenu principal

Chebbakia – La’Klei


Ingrédients 
1 kg de farine blanche pour pâtisserie
250 g de graines de sésame grillées et moulues
200 g de graines de sésames grillées
150 g de beurre fondu
Huile d’olive extra vierge
30 g de levure de boulanger
125 ml d’eau de fleur d’oranger
2 c. à c. d’anis étoilée moulue
1 c. à c. de safran en pistils
1 c. à s. de cannelle moulue
1 pincée de gomme arabique
1 pincée de sel
du vinaigre blanc
2 œufs

3 L d’huile végétale pour la friture
4 kg de miel
Méthode

Commencer par percer la coquille d’œuf dans le coin pointu, faire sortir l’œuf tranquillement sans briser la coquille et la garder (elle va servir pour mesurer l’huile d’olive et le vinaigre)

Dans un large saladier, mélanger les sésames grillées et moulues, les deux œufs, l’anis, la cannelle, la levure diluée dans 2 cuillère à soupe d’eau tiède, le safran et une pincée de sel. Remplir la coquille d’œuf vidée avec du vinaigre et verser sur le mélange. Remplir la coquille d’œuf avec l’huile d’olive et ajouter à l’appareil. Mélanger de nouveau. Y ajouter la farine, 4 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger, le beurre fondu et l’eau tiède.

Bien mélanger le tout et pétrir énergiquement avec les paumes des mains pendant 20 à 25 minutes. Avec la pâte, faire plusieurs boules de la taille d'une belle orange. Couvrir au fur et à mesure d'un linge humide, pendant toute la durée de la préparation qui doit se faire dans un endroit frais ( Si on est du genre à travailler lentement, c’est mieux de mettre les boules de pâte au réfrigérateur et de les sortir au fur et à mesure).

Travailler une à une les boules de pâte : étaler avec un rouleau en bois jusqu’à une épaisseur de 2 mm. Découper à la roulette en bandes de 6 cm de long et 4 cm de large, à l’intérieur de chaque rectangle. Tracer 4 bandes égales sans couper les bords (ce qui devrait donner 5 bandes mais tous collés des 4 coins)

Réunir trois débuts de bandes en les tressant sans oublier de presser les deux derniers bouts pour en faire une torsade liée. Ranger sur une plaque en tôle sans trop les serrer.  

Une fois, la moitié de la pâte est transformée en chebbakia, on fait frémir mais sans bouillir le miel avec la gomme arabique et 4 cuillères à soupe d'eau de fleurs d'oranger. Le miel doit rester sur feu très doux près de la marmite où dorent les gâteaux dans de l'huile bouillante.

On fait donc chauffer l’huile végétale dans une marmite très profonde sur un feu moyen-vif, on plonge quelques gâteux à la fois. On remplit le fond en une seule et unique couche pour permettre une friture égale).

Dès que c’est légèrement doré et à l’aide de l’écumoire on sort les gâteaux de l'huile et on les plonge immédiatement dans le miel où ils resteront quelques minutes.

Plonger d’autres gâteaux dans l’huile et laisser cuire. Dès qu’ils commencent à dorer, retourner les gâteaux qui sont dans le miel et les retirer avec une autre écumoire. Les laisser égoutter 1 à 2 minutes. On les transferts dans un plat hermétique et on saupoudre tout de suite avec une poignée de graines de sésame grillées.

On répète l’opération toujours en quatre temps répétitifs et qui se chevauchent : on frit les gâteaux, on les trempe dans le miel, on les égoutte et enfin on les range en les saupoudrant de sésame. ET on continue jusqu’à ce qu’on termine le tout.

Note :
Vérifier toujours l’huile de friture, qui ne doit pas être trop bouillante pour ne pas bruler les gâteaux, on peut baisser le feu à moyen.

Vérifier aussi le miel, il se peut qu’on doit ajouter un peu de fleur d’oranger si on voit qu’il commence à épaissir.

Bon à savoir :
Pendant la période du Ramadan, les Marocains ont l’habitude de rompre le jeûne en dégustant la soupe nationale : H’rira ou Harira,  qu’ils accompagnent de dattes, d’œufs durs et de croustillantes tresses au miel : généralement appelées chebakia, m’kharka ou bien La’Klei selon les diverses régions du Maroc.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

FROMAGE DE KEFIR - Recette de base

  INGREDIENTS Grains de kéfir de lait  Lait : c ru de vache, de chèvre ou de brebis, ou lait frais entier bio, lait frais entier pasteurisé Crème crue de préférence, ou crème entière pasteurisée (optionnel) USTENSILES Bânir le métal et assurer une hygiène impeccable pour éviter la prolifération de mauvaises bactéries lors de la fermentation. Bien se laver les mains et tout le matériel utilisé ( Penser à passer le matériel dans l'eau bouillante et du vinaigre de cidre lors de la manipulation) Bocal en verre d'un litre et + Passoire en nylon, un filtre à café permanent ou jetables Cuillères en bois, inox, ou en plastique Papier filtre à café, gazes hydrophiles stériles de grand format ou tissu réutilisable pour l’égouttage Moules de différentes formes (J’utilise souvent des bols de différents formats selon le fromage à faire) Grille ou support aéré pour affiner les fromages (J'utilise les tapis à sushi) Cloche à fromages pour protéger les fromages

Pot-au-feu à la marocaine

Rendement : 6 portions Préparation : 20 min Cuisson : 2 ½ h     Ingrédients 1 oignon, haché 3 c  à s d’huile d’olive 1,5 k de palette de bœuf désossé, coupés en morceaux 3 gousses d'ail, pressées 1 c à s de pâte de tomate 2 c à c de coriandre séchée 2 c à c de cumin moulu Quelques pistils de safran 1 gros os à moelle 1 litre (4 tasses) de bouillon de bœuf 4 branches de  céleri , tranchés en morceaux 3 carottes, pelées, coupées en morceaux 3 pommes de terre, pelées, coupées en morceaux 2 navets rabiole pelés, coupés en morceaux 2 rutabagas, pelés, coupés en morceaux Sel et poivre du moulin Méthode Dans une poêle en fonte ou un tajine, faire revenir l’oignon dans l’huile. Y dorer la viande de tout côté. Ajouter l'ail, la pâte de tomate, la coriandre, le curcuma, le safran frotté entre les paumes des mains, le sel et le poivre. Faire revenir encore pendant quelques minutes. Mouiller avec le bouillon, ajouter l’os à moell

Amandes émondées & frites

  Tant en cuisine qu'en pâtisserie marocaine, les amandes frites dans l'huile sont très souvent employées. Pour que les amandes soient croquantes et dorées à point, il faut procéder ainsi: Après avoir émondé les amandes et les avoir égouttées et épongées sur un linge propre, les mettre dans la casserole, les couvrir d'huile crue non encore chauffée et faire partir la cuisson à feu moyen.  Remuer à la spatule dès que l'huile commence à chauffer pour dorer uniformément. Retirer du feu et égoutter rapidement dès que l'amande commence à peine à prendre couleur. Elle continuera à dorer au contact de sa propre chaleur et n'aura pas cet aspect noirâtre des amandes trop frites ♪